Archive d’une frappe /​ Modèle (série)
digital print, 88 x 133 cm




Modèle #2 : Délié

C-​​print, 88133 cm, 2015




Modèle #3 : Descente de tom

C-​​print, 88133 cm, 2015




Modèle #4 : Moulin

C-​​print, 88133 cm, 2015


Archive d’une frappe / Modèle (serie)
Research cycle rea­lised at Lab Gamerz /​ M2F Créa­tions
Pro­duction : Lab Gamerz /​ M2F Créa­tions, OTTO-​​Prod, DICREAM
Deve­lopment : Damien Ravnich, Lab Gamerz, Bastien Vacherand, Gon­zague Defos Du Rau, Guillaume Stagnaro
Photo credit : Luce Moreau

The ongoing research cycle Archive d’une frappe (Archive of a hit) questions the materialization of sound and musical forms. The project undertakes several collisions between physical and sound structures, calling visual practices and contemporary media for a sensitive interpretation of music languages. The project gathers a serie of polymorphous creations, resulting from the capture and the motion analysis of a drummer, focusing on the emerging tensions between the musician and his instrument. This experiment enables the unfolding of a given gesture in space and time ; drumsticks sequencing time through the performed rythm and sound through its physical output. Each of the successive steps along the production process proposes a digital appropriation from a unique gesture. Once captured, synthetized and 3D printed, the hit is extracted as a physical counter-form both from the interpreter and the instrument. The archive gathers a serie of these shifting processes, between listening and sight.

Archive d’une frappe /​ Modèle (serie)
Cycle de recherche réalisé au sein du Lab Gamerz - M2F Créa­tions
Pro­duction : Lab Gamerz /​ M2F Créa­tions, OTTO-​​Prod, DICREAM
Déve­lop­pement : Damien Ravnich, Lab Gamerz, Bastien Vacherand, Gon­zague Defos Du Rau, Guillaume Stagnaro
Crédit photo : Luce Moreau

Le cycle de recherche Archive d’une frappe interroge la maté­ria­li­sation de formes sonores et musi­cales. Le projet entre­prend une col­lision des struc­tures sonores et plas­tiques en convo­quant les pra­tiques visuelles et média contem­po­rains dans une relecture sen­sible des lan­gages musicaux. Le projet regroupe une série de créa­tions poly­morphes, résultant de la cap­tation et de l’analyse des mou­ve­ments d’un batteur per­cus­sion­niste, se foca­lisant sur les ten­sions émer­gentes entre le musicien et son ins­trument. Cette expé­rience se concentre sur le déploiement tem­porel et spatial d’une ges­tuelle, les baguettes tra­duisant méca­ni­quement un rapport au temps par l’interprétation du rythme, et du son par un déve­lop­pement phy­sique. Chacune des étapes de la chaîne de pro­duction propose suc­ces­si­vement une appro­priation numé­rique de ce geste unique. Une fois captée, modé­lisée puis imprimée en trois dimen­sions, la frappe est extraite de son contexte pour figer la contre-​​forme de l’interprète et de l’instrument. L’archive ras­semble une série de glis­se­ments entre écoute et regard.



∆ up